Statuts

Article 1.
L’association prend pour dénomination :
« L’Association Francophone de Taï-Jitsu et disciplines associées ». Une union de club portant cette dénomination mais n’ayant pas de statut existe depuis décembre 2006.
Vu le nombre de clubs, il a été décidé de créer les présents statuts.

Article 2.
Le siège de l’association :

Est fixée au n°4, clos Joseph Otten à 1090 Jette

Article 3.
Relation avec la fédération FFJJ :

Tout membre de l’association est inscrit à la La FFJJ, Fédération Francophone de JU-JITSU.

L’association et chacun de ses membres associés bénéficient des avantages offerts par la FFJJ.

Article 4.

L’association à pour objet :

L’encouragement à la pratique du Ju-jitsu, Tai-Jitsu & disciplines associées

Article 4bis.
L’association pourra, en vue de la réalisation de son objet social, exercer toute activité qui serait susceptible d’en favoriser l’accomplissement.

Article 5.
Le nombre des associés :

Est illimité sans pouvoir être inférieur à trois. Les membres fondateurs sont : Vanderschueren Alain, président ; Eric Wyart, vice-président et trésorier ; Etienne Evrard, Pierre Janssens et Pascal Etienne administrateurs. Ils forment le comité.

Les autres membres sont les représentants des clubs membres de l’association.

Article 6.
Conditions mises à l’entrée d’un membre :

Il faut être recommandé par un membre inscrit.

Article 7.
Les devoirs d’un membre :

Tout membre est tenue de remplir une demande d’adhésion et de contracter ses assurances sportives à la FFJJ.

Il doit s’efforcer de participer à au moins une activité de l’association chaque année.

Les actions ou déclarations écrites ou orales, qui pourraient nuire à l’association ou jeter sur elle un discrédit, sont à proscrire.

Article 8.
Démission ou exclusion d’un membre :

Tout membre est libre de se retirer de l’association en adressant sa démission aux administrateurs.

Le comité peut proposer au vote des membres réunis en assemblée générale, l’exclusion d’un membre.

La décision sera prise à la majorité simple des membres présents, les membres du comité inclus et le membre accusé exclu.

L’exclusion signifie la cessation immédiate de la qualité de membre.

L’associé démissionnaire n’aura aucun droit sur le fond social, et ne peut réclamer le remboursement des cotisations versées